Vidéo - Capri - 1 minute 23

Texte de Malaparte  "la peau" lu par Eléonore Briganti

janvier 2011 - production "la chambre jaune/LM"

Les rencontres de Zarathoustra sont-elles les songes d’un monde
ou sont-elles déjà les images du monde ?

L’aventure de Zarathoustra se construit autour de ses rencontres
qui font ainsi son univers. Nietzsche, par de multiples discours,

discerne les voies offertes aux hommes. Les formes présentes toujours

en lutte : celles qui nous attirent à la terre et celles qui nous en délient.  J’ai choisi de construire les images de cette traversée,

conjuguant les théâtres intimes des farces d’enfants aux multiples images des métaphores où se jouent nos libertés et leurs passages.

L’aventure est solitaire et l’écriture se compose autour de puissances.

Elle ne réside pas dans un rapport causal mais se compose

à travers des figures autonomes. L’écriture ne trouve pas sa force dans
une narration mais dans la juxtaposition des films et des image.

 

Sur l’invitation de l’association «est-ce une bonne nouvelle»

et Véronique et Christian Barani - création et présentation de cette série

de 12 films de 12 minutes - «De la vision et de l’énigme»

présentée pour la première fois à l’espace LU de Nantes en mai 2007.

De la vision et de l’énigme...

Capri

Soliloque

Soliloque - 10 minutes - muet

2002 - Paris

Construire une phrase a été le canevas de ce film. Les mots s’organisent comme le début d’un récit, où l’on pose les dédicaces et où la première phrase donne l’intention. Les actions qui figurent dans ce film sont plus dessinées qu’auparavant comme ces jeux où le style produit plus de sens que l’action elle-même. Souvent, pendant ce tournage, j’ai pensé au geste de Saint François qui symboliquement pour signer son engagement spirituel

enfila une robe bleue contre une défroque brune.

De la vision et de l’énigme

film numéro 6 - 12 minutes - 2007

De la vision et de l’énigme

film numéro 12 - 12 minutes - 2007

Hypérion

Hypérion - 3 minutes - muet

2002 - Paris

«Mais mon âme,dans cet anéantissement, rassembla toutes ses forces pour retenir l’ami qui partait,

et mes bras involontairement se tendirent vers lui «Malheur, malheur!» criai-je

mais je n’entendis plus que du bateau,

l’écho sourd d’un adieu»

Hölderlin

Autour des poissons morts

Les natures vivantes de patrickandrédepuis1966

ensemble de 20 vidéos -

natures mortes/dernières danses - mars 2000

A visionner ici :

«mauvais sujet» et «joyeux anniversaire».


Motifs ou instruments, les poissons subissent des métamorphoses que l’artiste pose

comme autant d’actes. Ce sont ses mains,

ses pieds, son buste, sa bouche, sa voix,

le travail de ce corps morcelé mais visible qui réanime les petits morts.


Performances/installation  

Lieu Unique de Nantes.

Trois films diffusés ensemble sur six écrans -

12 interventions en public - mai 2007

«est-ce une bonne nouvelle»

Installation - LU

Ensemble de films en collaboration

avec Elisabeth Schwartz -

Mouvements élémentaires - Paris 2015